Jeux Olympiques 2012 – Cameroun

Sept athlètes olympiques ont disparu au milieu des craintes qu’ils ont fui les Jeux de Londres 2012 pour demander l’asile, selon des responsables de l’équipe.

Cinq boxeurs, un nageur et un footballeur du Cameroun ont été portés disparus plus tôt cette semaine des hauts responsables de l’équipe de suggérer qu’ils avaient «déserté».

« Ce qui a commencé comme une rumeur a finalement s’est avéré être vrai», David Ojong, le chef de mission Cameroun a déclaré. « Sept athlètes camerounais qui ont participé aux Jeux Olympiques de Londres 2012 ont disparu du village olympique. »

Les athlètes camerounais n’ont pas enfreint les règles de l’immigration britannique, leurs entraîneurs et leurs familles ont le droit de rester dans le pays jusqu’au début Novembre.

Mais la disparition des athlètes et des commentaires du chef de mission de la délégation camerounaise aux JO, « David Ojong » ont reçu une attention considérable au Cameroun, où les gens ont dit qu’ils étaient gênés par les nouvelles mais il a compris la situation difficile face à des athlètes.  « Les conditions au Cameroun sont très difficiles – il n’y a pas de possibilités ici et si vous avez la chance d’aller au Royaume-Uni, il est compréhensible que vous voulez y rester», a déclaré Henri Tchounga, un guide touristique à Yaoundé. « Mais ma crainte est que maintenant les Camerounais auront une mauvaise réputation et à l’avenir nous ne serons pas en mesure d’obtenir des visas. Il est bon pour eux, mais un grave problème pour le reste d’entre nous. »

Le chef de la délégation camerounaise a dit que la gardienne  réserviste pour l’équipe féminine de football, Drusille Ngako, a été la première à disparaître. Elle n’était pas l’une des 18 finalement retenu après une pré-olympique de formation en Ecosse.

Quelques jours plus tard, le nageur Paul Ekane Edingue disparait avec ses effets personnels.

Ojong a ajouté que cinq boxeurs éliminés des Jeux, Thomas Essomba, Christian Donfack Adjoufack, Abdon Mewoli, Blaise Yepmou Mendouo et Serge Ambomo, ont disparus le dimanche du village olympique. Il a été signalé que quatre des athlètes ont été vu la dernière fois lors d’une réception à l’équipe de l’hôtel Royal Garden, à côté de Kensington Palace, à l’ouest de Londres, le vendredi.

Aux jeux de la Francophonie et du Commonwealth derniers, ainsi que des compétitions de football  junior, les plusieurs camerounais ont quittés leur délégation sans le consentement officiel. Et ce n’est pas la première fois que les athlètes camerounais  disparaissent au cours des compétitions sportives internationales.

Flaubert Mbiekop, un économiste du Cameroun, a déclaré: « L’essentiel, c’est de regarder les conditions économiques au Cameroun et voir à quel point le système est pourri pour  beaucoup de gens, en particulier les athlètes qui ne reçoivent pas toute l’aide du gouvernement de Londres. l’occasion, je ne suis pas du tout surpris qu’ils l’ont pris « .

Pour l’instant, on ne parle que des athlètes camerounais, Les autres pays Africains n’ont encore rien dit. Attendons de voir  la fin des jeux olympiques permettra de faire un bilan…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s