La vérité est elle toujours bonne à dire?

La Vérité dans le petit Robert (1996) a plusieurs définitions , j’ai choisis celle-ci: Caractère de ce qui est vrai; adéquation entre la réalité et l’homme qui la pense. Connaissant cette définition, qu’elle soit blessante ou pas, faut-il toujours dire la vérité?
Évidemment, la question est assez Ordinaire, les réponses connues depuis belle lurette… Peut-être devrais-je insister sur les questions. Il n’empêche que dans la vie quotidienne, la décision est rarement aisée. Je vais de ce pas m’expliquer :
Je commencerais par séparer deux cas : mentir et omettre la vérité.
Le mensonge peut-il être justifié dans certains cas? n’avez vous jamais menti à une personne chère pour ne pas la faire souffrir? Par exemple, pour protéger ou éviter de blesser cette personne?
Je pense là à un ami depuis l’enfance, à qui j’ai annoncé que sa femme le trompait, qui a très mal réagi. Depuis, il va mal, et moi je regrette mon geste et envisage de me rétracter, en lui expliquant que ce n’était que des ragots…et Bref en lui mentant. Est-ce à moi de protéger mon ami? Ou devrait-je le laisser souffrir jusqu’à ce qu’il évolue vers davantage de tolérance? (ce qui est loin d’être gagné)

Ensuite, le mensonge par omission…

Encore un exemple personnel ; un ami a perdu son emploi du à une bêtise qu’il a commis au travail. Il rentre mais ne dit rien à sa famille. Puisqu’il sort tous les matins et rentre comme d’habitude. Mais mon ami ne sort pas la tête de l’eau. Il n’en parle pas à sa famille pour leur éviter un fardeau supplémentaire (ou la culpabilité de ne pas avoir fait assez attention à lui), enfin bref, il les protège alors qu’il va moins bien.
Même si l’on laisse de côté sa souffrance à lui, en se concentrant sur les conséquences pour la totalité de sa famille, est-ce une bonne chose qu’il n’appelle pas à l’aide? N’y a-t-il pas un risque qu’il craque, et que dans sa chute il entraîne ses proches? Son oubli de soi est-il réellement la décision la plus altruiste? En bref, plein d’interrogations, une question principale :
Doit-on parfois mettre des limites à l’expression de la vérité?
Je m’excuse encore pour le désordre , j’ai voulu clarifier au début au maximum ma pensée et mon propos Bisou à tous

Publicités

6 réponses à “La vérité est elle toujours bonne à dire?

  1. Creo que todos hemos dicho mentiras « piadosas » para no hacer daño; lo que no tengo claro es si eso sirve para algo. Saludos.

    • Así pues, estas mentiras, fueron para cubrir a los demás oa sí mismo? Todos se encuentran en nuestras vidas … Vamos a seguir mintiendo? pensar en ello Saludos

      • Mentir es una forma de engañar-engañarnos-, solo las circunstancias lo pueden justificar? La mentira no es nada ética pero entiendo que a veces puede llegar a ser menos mala que la verdad pura y dura para los otros. En circunstancias normales siempre prefiero la verdad. Y sé que ello nos puede traer dificultades que hay que enfrentar, en todos los ámbitos: sociales. familiares, de trabajo … Buenas noches.

      • Gracias por este punto de vista y quiero que la gente sepa que la verdad es relativa, pero que todos asuman la responsabilidad de las consecuencias de la verdad contenida en él. Por favor mi espagnol no esta bien…Saludos

      • Te expresas muy bien. Hay que asumir, evidentemente, nuestra responsabilidad. MI FRANCÉS ES MAS DEFICIENTE, pero lo sigo estudiando porque me encanta; creo que escribes muy bien el español. Saludos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s