La mangue, merveilleux fruit… mais pas seulement!

Elle est une source riche en vitamine A (bêta-carotène), E et du sélénium qui aident à protéger contre les maladies cardiaques et autres affections. Sixième fruit le plus produit au monde (après la banane, le raisin, l’orange, la pomme et la banane plantain), la mangue est délicieusement parfumée, juteuse et tendre. La mangue est un fruit qu’il faut penser à introduire régulièrement dans les menus. Elle peut en effet enrichir efficacement l’alimentation en provitamine A (la mangue fait partie des fruits qui en renferment le plus, 3 mg aux 100 g: Une demi mangue permet de couvrir le besoin journalier).Elle est également très bien pourvue en vitamine C (44 mg aux 100 g, soit l’équivalent de ce qu’on trouve   dans les agrumes).

                         Autres atouts nutritionnels, un apport énergétique qui n’excède pas 60 calories (251 joules) aux 100 g, et la présence de nombreux minéraux (en particulier du fer, au taux appréciable de 1,2 mg aux 100 g). Les mangues contiennent des phénols, des composés phénoliques qui possèdent des capacités antioxydants et anti-cancéreux. La mangue est riche en fer, les femmes enceintes et les personnes atteintes d’anémie sont conseillées de manger la mangue régulièrement. Son action prévention lutte efficacement contre le vieillissement cellulaire prématuré provoqué par certains cancers et de l’athérosclérose. La mangue est efficace pour soulager les pores obstrués de la peau. La mangue est également utile pour lutter contre l’acidité et la mauvaise digestion. La mangue est élevée en antioxydant et faible en hydrates de carbone. La mangue est un bon fruit pour garder votre poids dans un régime alimentaire. La mangue est bénéfique pour des personnes ayant les problèmes rénaux, y compris néphrite, la fièvre, les problèmes respiratoires, la constipation. La matière grasse issue du noyau de la mangue est incorporée à certains aliments tels le chocolat. Pour choisir une mangue bien mûre, ne vous fiez pas à sa couleur (certaines variétés comme Amélie, restent vertes à maturité) mais testez sa souplesse d’une très légère pression du doigt. Surtout, laissez-vous guider par son parfum. Quatre-vingt pays dans le monde sont producteurs de mangue.

Son nom vient du Malayalam manga, repris par le portugais manga. Selon les textes, Bouddha reçut en don de la courtisane Ambapali un verger de manguiers pour y méditer et, selon de multiples interprétations, pour lui servir de source de revenus lui permettant ainsi de se consacrer à sa voie. Le manguier aura ainsi tendance à se répandre avec le bouddhisme, atteignant au Vème siècle avant Jésus-Christ. La Malaisie puis l’Extrême-Orient. Le voyageur et pèlerin chinois Xuanzang l’aurait ramené en Chine de son voyage en Inde. Les Arabes l’introduisent, quant à eux, au Moyen-Orient et en Afrique.

Source: africapresse

Publicités

8 réponses à “La mangue, merveilleux fruit… mais pas seulement!

  1. J’aime bien la mangue surtout la grosse mangue dont la peau est oranger .. elle est meilleur que la petite mangue jaune

    • C’est vrai Nuage, c’est la plus charnue et son poids varie entre 300g à 2kg.
      C’est une drupe. Elle peut être ronde, ovale ou réniforme, et présente une écorce pouvant être de couleur jaune, verte ou rouge, qu’il est nécessaire d’enlever, car elle contient des substances irritantes et n’est donc pas comestible.
      Sa chair est jaune foncé, onctueuse et sucrée, avec un goût de pêche et de fleur, parfois légèrement poivrée. Selon les variétés ou lorsque le fruit est trop mûr, la chair devient parfois filandreuse. Elle fait partie des 26 Variétés de mangues dans le monde. J’espère que ton prochain desert on trouvera une Mangue.
      Bise

  2. Voilà une recette à expérimenter un de ces jours… miamm miamm… ça a l’air bon !!! 😉

    Ingrédients pour 4 personnes :

    4 belles cuisses de poulet fermier
    3 oignons
    3 mangues (pas trop mûres)
    1 citron pressé
    3 cuillères à soupe de feuilles de coriandre fraîches et finement hachées
    2 cuillères à soupe d’huile d’olive
    ½ cuillère à café de paprika en poudre
    ½ cuillère à café de gingembre en poudre
    1 cuillère à café de safran
    1 pincée de cannelle en poudre
    Sel
    Poivre noir du moulin

    Ustensiles :

    Un tajine traditionnel, en terre cuite

    Préparation

    Eplucher puis hacher finement les oignons. Réserver.
    Peler les mangues, les couper en deux afin d’en retirer le noyau, puis détailler la chair en tranches fines. Réserver.
    Trancher chaque cuisse de poulet en deux morceaux.
    Faire ensuite revenir les morceaux de poulet à sec pendant quelques minutes dans une poêle antiadhésive.
    Faire chauffer l’huile d’olive dans le tajine et y ajouter les épices (paprika, gingembre, safran et cannelle). Bien mélanger.
    Y incorporer ensuite les oignons, et les faire fondre jusqu’à ce qu’ils soient tendres et transparents.
    Ajouter ensuite les tranches de mangue et le jus de citron. Faire brièvement revenir les tranches de mangue, en les retournant. Bien mélanger.
    Ajouter enfin les morceaux de poulet, légèrement saisis ainsi qu’un verre d’eau, le sel et le poivre.
    Bien mélanger à nouveau, puis couvrir et laisser mijoter pendant 30 mn à feu moyen, en surveillant la cuisson de la préparation. Ajouter éventuellement un supplément d’eau si vous constatez que le tajine s’assèche.

    A servir accompagné d’un riz pas trop parfumé, afin de préserver la saveur de la mangue, ou de pommes de terre rissolées.

    • Arrête je salive de plus en plus. 😉

    • BonJour Joelbats,
      Miam miam, j’ai peu l’occasion d’en manger, (plutôt chère) mais c’est Trop Bon, Merci pour toutes ces infos sur ce Beau fruit, quant à la recette d’Arielle, « ça » y’est je Baves. 😀
      La semaine passée, j’ai eu la Chance d’Être invitée, par des voisins, dont le gars est Haïtien, j’ai pu goûter aux bananes plantains, (plutôt chères aussi en France) alors, il les fait tremper 20h dans de l’eau un peu salée, et puis ensuite il les fait frire à l’huile en tranches fines, miaaammm miaaaam, à côté du riz emplies d’épices de son secret, et des poivrons de toutes couleurs coupés en ptit dés, des oignons et échalottes, finement ciselés, et une cuisson dont il a le secret…. Miaaaaaaaaaaaaaam, j’ai voyagé!
      Et là, en lisant la recette à Arielle… J’Ai Faimmmm!
      😀
      j’vais Faire un Tour dans la cuisine, à la recherche d’un ptit quelque chose, pour me caler, ‘ça va pas non, de nous faire tant saliver. 😉 😀
      😉
      Belle journée, Joelbats’s, Arielle, Nuage…
      Et pleins de Bonnes Saveurs dans l’Air, que je Vous souhaite. 🙂
      Soyez biens.
      Merci pour ton Passage Joelbats’s.
      A Bientôt.
      Bisoussss

      • Marie-ne,
        Je crois que je suis pendu à ta cuisine, ce récit des mets aussi délicieux.me met trop d’eau à la bouche. Je profite pour te souhaiter un bon debut de semaine.

  3. Même sans toutes ses qualitées nutritionnelles je l’adore : la mangue sabot nature et bien mure ou une mangue verte rapée … miam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s