Panique au milieu du Pourvoir Africain

Le 28 novembre, les chefs d’Etat africains se retrouvent en sommet à Tripoli (Libye), et le président camerounais Paul Biya croise ses collègues du Sénégal, Abdoulaye Wade, et de Guinée équatoriale, Téodoro Obiang Nguema. Ils bavardent sous une tente tandis que les caméramen font leur travail. Seul problème, leur conversation est également enregistrée.

La conversation, ou du moins ce qu’on en capte, révèle l’agacement des chefs d’Etat africains contre cette procédure en France visant trois d’entre eux et potentiellement d’autres comme Paul Biya, au pouvoir depuis plus d’un quart de siècle.

Disponible quelques jours sur le site de France 24, l’article racontant cette histoire, vidéo à l’appui, en a été retiré. Les internautes ont droit désormais à cette seule phrase d’accueil : « vous n’êtes pas autorisé à accéder à cette page ». A quoi ressemblait la page avant sa dépublication sans explication ? Pas compliqué de la retrouver en deux clics (Source:Rue8).

Pour Paul Biya, « Ils ne peuvent pas établir que j’ai une fortune » il se sent encore en sécurité. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que l’étau se sert autour de lui. C’est une énorme surprise : il y aura bien une enquête judiciaire sur l’affaire des biens mal acquis. D’après nos sources, La Cour de cassation a décidé que le dossier serait renvoyé devant un juge d’instruction. Affaire à suivre…

La peur Règne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s