Le Choléra au Cameroun

<<Le choléra??? Oui en Haiti, c’est grave là-bas>>.  Et pourtant il n’y a pas qu’Haïti où La situation de l’épidémie courante de choléra continue à soulever des craintes dans le pays.

Au Cameroun, la manifestation récente est une des plus grave de cette décennie. Dans la logique, le choléra transmis par le vibrion cholérique se transmet beaucoup plus facilement dans les endroits où certaines conditions d’hygiène ne sont pas remplies. Au cours des derniers deux jours, de nouveaux cas ont été rapportés dans la région de l’extrême nord. Selon des rapports du département du contrôle des maladies au ministère de la santé publique, un total de 9.395 cas de choléra ont été enregistrés dans tout le pays avec les 597 décès, donnant un taux de mortalité moyen de 6.35 pour cent. La région de l’extrême nord a enregistré un total de 8.830 cas avec les 573 décès. La région du nord vient après avec 328 cas et les 17 décès. Récemment, 34 nouveaux cas ont été enregistrés dans la région de Figuil. La région littorale a enregistré 204 cas avec les cinq décès.  Cependant, le contrôle de la maladie reste stable dans les régions de littoral, de centre, d’ouest et d’Adamaoua. Des cas continuent à être rapportés dans des zones de santé des régions du nord et l’extrême nord. Que fait L’état camerounais pour éradiquer le choléra au Cameroun?

« on a essayé de faire ce qu’ils nous ont demandé mais vraiment c’est dur avec les pluies on ne peut vraiment pas lutter contre les trous des routes, mais aussi c’est difficile de sensibiliser tout le monde sur les premières règles. L’Etat doit nous aider à améliorer notre environnement,et nous on fera tout pour entretenir », confiera une habitante du quartier de New-Bell, avant de rajouter : « De plus l’on nous demande de boire de l’eau potable ; l’eau de la Camwater est inexistante ici à New-bell et les bornes fontaines gratuites sont fermées ; pour les forages privés non seulement il faut de l’argent, mais aussi, beaucoup de patience car il y a une affluence folle »
Ce dernier témoignage démontre à souhait le découragement des populations. Ce n’est plus des conseils ou des médicaments dont ils ont besoin, mais aussi d’une prise en considération réelle par les autorités. (source: Rédaction Bonaberi.com -Dominique Moukalla) Let’s see, pendant ce temps, le choléra envahit la population camerounaise.

Publicités

Une réponse à “Le Choléra au Cameroun

  1. On râle ici, pour des problèmes administratifs et autres petites choses.. mais nous avons droit aux soins, aux médicaments, les autorités mettent en place, parfois même sans raison valable, on imagine bien les intérêts commerciaux qui justifient cela, des vaccins et autres remèdes…
    Mais l’Afrique souffre toujours du manque d’intérêt pour ses populations, ses dirigeants préfèrant toujours privilégier leurs intérêts financiers propres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s